Accueil > Divers > Compte rendu du ReMIX Paris 2011

Compte rendu du ReMIX Paris 2011

Mercredi dernier, j’assistais chez Microsoft France au ReMIX Paris: L’évènement français de debriefing du Mix de Las Vegas. Au programme du web-marketing social, du HTML5, du Silverlight 5, du WP Mango, un nouveau speaker déjanté chez MS… Avec un peu de retard je vous fais un petit compte rendu de l’évènement et de ce que j’en ai retenu.
La matinée était consacrée au webmarketing et aux nouvelles tendances: marketing social, nouvelles expériences utilisateur (tactile, réalité augmentée), multiplication des plateformes.

Côté marketing social, le débat a surtout porté sur le calcul du ROI des actions engagées sur les réseaux. Comment bien gérer une campagne sur un média social? Quels indicateurs pour mesurer son effet? D’après ce que j’ai compris avec mon profil de « techos », il n’y a pas encore d’état de l’art établi dans ce domaine. Il est donc important de pouvoir être flexible et de pouvoir assumer un buzz qui partirait en flèche. La plateforme Azure paraît donc être une bonne solution pour ces opérations grâce à sa flexibilité.

Côté nouvelles interfaces utilisateur, nous avons eu droit à une démo par Mitsuru Furuta et Dick Lantim de Sensorit qui allie réalité augmentée, reconnaissance vocale et reconnaissance des gestes. C’est assez impressionnant à voir on se croirait dans Minority report. Reste à y trouver des applications concrètes mais en attendant tout se concentre sur les interfaces tactiles. En parallèle de ça, Timothée Jonglez de Raymond Interactive nous a présenté les avantages d’amener des devices tactiles en point de vente. A mon avis, en alliant ces 2 concepts il y aurait quelque chose d’intéressant à en ressortir: en plus du côté ludique, on pourrait amener ainsi en point de vente des fonctionnalités contenues jusqu’à aujourd’hui sur les sites web: upselling, cross selling, théatralisation de l’offre… Un de mes amis Maxence Dislaire a d’ailleurs lancé sa société « Improveeze » sur ce concept si ça vous intéresse je vous invite à vous rendre sur http://www.improveeze.com/.

Un des autres constats qui a été fait est la multiplication des types de device: WP7, Iphone, Android, IPad, PC avec différents navigateurs… Autant d’environnements différents qu’une marque ne peut pas se permettre de délaisser ce qui pose la question de la proximité avec l’utilisateur: soit une application web qui coûte moins cher, soit une présence spécifique qui demande autant de développements spécifiques mais améliore l’engagement du client (Un client qui installe l’application d’une marque et plus proche et plus engagé que le simple visiteur d’un site web). Dans ce contexte, l’HTML5 est présenté comme le saint Graal: il permet des développements génériques qui fonctionnent en théorie partout et permettent des interactions avancées avec l’utilisateur. Sur le papier ça paraît en effet sublime et la démonstration que nous fait Digitas du site Lancôme finit de nous convaincre. Ce qui est dommage c’est qu’il faille attendre l’après midi et la session technique de David Rousset sur HTML5 pour redescendre sur terre. Il nous alerte en effet sur l’état du standard: même si il restera globalement invariant sur certaines zones, d’autres sont encore très instables et déconseillées en production. Sans parler des différences de rendu cross browser qui existent encore même sur des parties du standard qui sont réputées figées ni de l’outillage purement inexistant. Je ne dis pas qu’il ne faut pas l’utiliser mais qu’il faut encore faire très attention et gérer tous les cas des navigateurs qui ne le supportent pas ou pas totalement en connaissance de causes et pour de bonnes raisons parce que le coût sera forcément plus important. (2 fois plus important même c’est ce qui a été annoncé pendant la session technique). Dommage de n’avoir pas mis les décideurs marketing qui n’étaient présents que le matin devant ce fait…

Côté technique maintenant, la session de David Catuhe sur les nouveautés annoncées au Mix était simplement géniale. Un nouvel évangéliste de grand talent! Il nous a d’abord montré les nouveautés de Silverlight 5 avec une démo de la 3D à couper le souffle utilisant le Babylon Toolkit qui simplifie énormément l’écriture des scènes (http://babylontoolkit.codeplex.com/). Nous avons vu aussi une démo des markup extensions qui vont énormément faciliter l’approche MVVM dans Silverlight 5 par rapport à ce qui existe aujourd’hui et un exemple de breakpoint posé dans une expression de binding directement dans le markup XAML. Le gros point d’interrogation sur Silverlight concerne le support de la 3D sur Mac. Il est en effet possible que SL5 sorte sans support de la 3D sur Mac ce qui tue un des paradigmes de base de la techno… Est-ce un premier signe du recentrage des technos autour de HTML5? Ce dernier pourrait être privilégié pour le multi-plateformes alors que SL pourrait être à l’avenir cantonné aux environnements Microsoft et aux usages moins grand public.

La 2ème partie des annonces concernait Windows Phone 7.5 encore plus connu sous le nom de Mango. La prochaine évolution majeure de l’OS mobile devrait embarquer pas mal de fonctionnalités très attendues. Le rendu des listes a été complètement refait pour être plus performant, l’émulateur contient maintenant de quoi émuler l’accéléromètre et le GPS, les développeurs auront enfin accès à la caméra ouvrant ainsi la voie à des applications de réalité augmentée, une application Silverlight pourra contenir des surfaces XNA, le multitâches, la possibilité de créer des extensions du moteur de recherche, la possibilité de faire des liens à partir de l’écran d’accueil directement sur un écran spécifique d’une application, la possibilité de créer des agents qui fonctionneront en arrière plan mais avec un accès limité à l’IHM, la possibilité d’utiliser des sockets pour des applications réseau plus avancées, la possibilité de personnaliser les 2 faces des tuiles de l’écran d’accueil, une base de données locale SQL CE… Une foule de nouveautés dont certaines étaient vraiment un manque pour le développeur et d’autres qui n’apportent que la cerise sur le gâteau!
Le SDK nous permettant de tester tout ça devrait sortir aux alentours du 24 Mai d’après ce qu’on a pu comprendre.

Tout un autre pan de l’évènement était consacré à Azure mais je n’ai pas assisté à ces sessions j’espère que quelqu’un se dévouera pour nous en faire un petit compte rendu.

Pour conclure, j’ai trouvé bien le fait d’avoir un point de vue marketing et la vision de décideurs métier sur toutes ces nouvelles technologies et j’ai pu remarquer que comme moi beaucoup d’autres techos ont participé aux conférences marketing. L’inverse est clairement moins vrai mais je pense qu’on leur fait un peu peur! Il serait pourtant intéressant qu’ils aient droit à des sessions techniques allégées comme celle sur le HTML5 qui était très compréhensible mais qui aurait eu le mérite de les éclairer sur nos problématiques de devs et de faciliter le dialogue entre les 2 mondes au cours des projets.

Enjoy…

Étiquettes : , , ,
  1. 16/05/2011 à 9:06

    Merci pour la mention🙂
    Effectivement, ce qu’a présenter Raymond Interactive au Remix 2011 est exactement dans la même veine que ce que nous proposons. N’hésitez donc pas à venir visiter nos sites et blogs et à nous contacter pour plus de renseignements.

  2. FxK
    20/05/2011 à 10:17

    Merci Christophe pour ce résumé de la journée Remix 2011.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s